avril 19

Types d’ateliers cuisine

Atelier de 45 min sur la découverte d’un produit

  • faire appel aux 4 sens : vue, toucher, goût, odeur ;
  • montrer différentes variétés d’un même produit ;
  • faire goûter le même produit sous différentes formes.

Atelier sur une demi-journée

  • le contenu sera adapté suivant la tranche d’âge et les buts pédagogiques.

Atelier d’une journée

  • rare mais pouvant être envisagé à partir du CM1, en imaginant une continuité et des exercices s’intercalant avec la pratique ;
  • le plus souvent une intervention d’une journée dans une école est envisageable dans l’optique de faire participer plusieurs classes.

 

Tout atelier est basé sur une relation étroite avec le corps enseignant, pour s’adapter aux programmes ainsi qu’au projet d’école.
Taille du groupe suivant l’atelier :
de 8 à 12 personnes pour un encadrant. ATSEM en maternelle et parents si nécessaire.
Lieu de l’atelier :

Dans les locaux de l’école, mais aussi dans une salle des fêtes, une table d’hôtes, une salle d’activité, etc… suivant les possibilités de l’école et de la ville.

  • dans ces cas là, il faut s’assurer de pouvoir créer un espace cuisine dans un lieu non aménagé.

Dans une cuisine aménagée

  • cuisine pédagogique ;
  • cuisine collective.

 

Category: Uncategorized
avril 19

Atelier cuisine…. Une aventure qui continue…

Après quelques années à la tête d’une chambre et table d’hôtes, je focalise aujourd’hui mon activité sur les ateliers cuisine.

Ces ateliers sont principalement préparés pour les enfants. En effet, le bien mangé s’apprend dès le plus jeune âge. Au cours des ateliers cuisine que j’ai déjà animé, mon plus jeune participant avait tout juste 3 ans. Et il était loin d’être le dernier à mettre la main à la pâte.

A partir de la rentrée scolaire de septembre 2014, je propose des ateliers cuisine principalement pour des maternelles et des primaires. Des ateliers cuisine orientés vers la découverte, ou redécouverte, de nouveaux goûts ou et d’autres moins connus. Apprendre à aimer des aliments connus mais mal aimés sous d’autres formes. Attiser leur curiosité et les aider à s’ouvrir à de nouvelles sensations gustatives. Mais aussi comprendre le cheminement des aliments du champ à l’assiette.

Pour un public de maternelle,  il vaut mieux faire peu mais bien, et se concentrer par exemple sur l’apprentissage de gestes et l’utilisation des outils (couteaux, cuillères).
Sans négliger pour autant la découverte des textures au travers du touché, comme par le goût.

Category: Uncategorized